Accident de chasse en foret de Chaux le tireur s’estime dans son droit

groupe hommes chasseurs

Chasse : une nouvelle blessée dans le Jura

Un nouvel accident de chasse a eu lieu dans le Jura ce week-end. Une enquête est en cours pour faire la lumière sur cette affaire.

L’accident a eu lieu dans la forêt domaniale de Chaux

Deux semaines après l’annonce des mesures gouvernementales pour protéger les promeneurs des accidents de chasse, une nouvelle personne a été victime de cette pratique, ce dimanche 22 janvier 2023.

Une jeune femme de 21 a été blessée au front alors qu’elle marchait sur un chemin de la forêt domaniale de Chaux, dans le Jura. Selon le Progrès, “un chasseur a tiré sur un gibier, type biche ou faon et a tué sa cible. Mais simultanément, la jeune femme a poussé un cri”. Ayant reçu un éclat, elle souffre d’une blessure d’environ 4 cm sur le front.

Une enquête a été ouverte et une reconstitution a été réalisée le lundi 23 janvier pour tenter de comprendre l’accident. Selon les enquêteurs et l’Office français de la biodiversité, présents sur place, l’accident a été qualifié “d’improbable”. Le Progrès rapporte que selon leurs conclusions, le chasseur de 47 ans a tiré sur une biche en respectant les règles de sécurité. La femme se trouvait à une distance comprise entre 80 et 100 mètres hors de son champ de vision. Pour autant, l’origine de la blessure doit encore être comprise.

A lire aussi :  Un chasseur a t-il le droit de chasser seul?

Un week-end chargé d’accidents

Cet accident de chasse n’est pas le seul qui a eu lieu ce week-end. En effet, ce samedi près de Bernay dans l’Eure, un retraité de 75 ans a été blessé par balle alors qu’il se trouvait devant le domicile d’une amie qu’il était venue aider pour rentrer du bois. À cela s’ajoute la mort d’une chienne dans le Var, tuée par balle. Selon Var Matin, son propriétaire a porté plainte.

Face à ces accidents, la Fédération nationale des chasseurs a exprimé ses regrets auprès du journal Libération “ces accidents sont regrettables. Les enquêtes sont en cours. La justice doit passer. Toute faute, si elle est avérée, doit être sanctionnée”. De son côté, Jean-Louis Chuillon, le président de l’Alliance des opposants a la chasse estime que “l’État est coupable de tous ces accidents de chasse […] Je vais porter plainte contre l’État pour manque de responsabilité parce qu’il ne prend pas les mesures nécessaires”.

Lors de la dernière saison de chasse en 2021-2022, l’Office français de la biodiversité a comptabilisé 90 accidents de chasse dont 8 se sont révélés mortels. Si ce chiffre est impressionnant, il est en baisse par rapports aux 180 accidents annuels qui ont été recensés au début des années 2000.

5/5 - (1 vote)
Accident de chasse en foret de Chaux le tireur s’estime dans son droit
Retour en haut