Les dégâts de la chasse sur cette année 2021

chasse dégats sur la france

4 raisons pour lesquelles les dégâts de la chasse vont atteindre des records cette année

Beaucoup de travail attend les chasseurs cette année, mais aussi beaucoup de moments agréables en forêt. Ceci est étroitement lié, car toute interaction avec la nature est en fin de compte un plaisir pour nous. Nous avons volontairement décidé de faire notre devoir de chasseur et il semble que nous devions être à la hauteur cette année.

Selon les données sur la chasse en France en 2013, les dégâts de la chasse ont atteint 57376 milliers de zlotys pendant la saison 2010/2011, la saison 2011/2012 était de 56998 milliers de zlotys, tandis que pendant la saison 2012/2013, ils atteignaient déjà 68263 milliers de zlotys. Malheureusement, il ne semble pas que les dommages vont diminuer au cours de la saison actuelle.

Il convient de noter ici la population croissante des plus grands parasites de nos pêcheries. La population de sangliers a augmenté de 10,5 % en 2013 par rapport à 2012. De même, la population de cerfs rouges a augmenté de 7 %.

Une autre preuve qui pourrait gâcher la soirée de nombreux agriculteurs est la nouvelle selon laquelle les ventes de produits dissuasifs pour les sangliers ont augmenté. Du début de cette année à la fin du mois de mai, les ventes de répulsif FFUUK ont augmenté de plus d’1/4 par rapport aux cinq premiers mois de 2013, ce qui prouve clairement que les agriculteurs ainsi que les clubs de chasse sont aux prises avec le problème des dégâts élevés sur les terrains de chasse cette année.

Les clubs de chasse vont-ils subir cette saison des pertes encore plus importantes que l’année dernière ? Voici 4 arguments en faveur de dégâts de chasse records lors de la saison 2013/14.

1. hiver médiocre, augmentation des populations de gibier et augmentation des dommages causés par la chasse

La plupart des gens n’aiment pas la saison hivernale, mais il existe également un grand groupe de personnes qui comprennent particulièrement bien l’impact négatif d’un hiver chaud. Comme nous le savons bien, l’hiver rigoureux donne du fil à retordre aux habitants de nos terrains de chasse. Il est du devoir des chasseurs d’améliorer les conditions de vie du gibier, et l’hiver est la période où ils ont le plus besoin de ce soutien. Surtout quand il s’agit de fournir de la nourriture.

Bien sûr, les conditions climatiques difficiles ne permettent pas à tout le monde de survivre. C’est là que s’opère la première sélection naturelle des animaux les plus faibles. Les jeunes verrats de l’abattage de novembre ont eu une tâche exceptionnellement facile cette année. L’hiver était très pauvre et probablement aucun habitant de la forêt ne s’est plaint du froid de bout. Cela a contribué à une faible mortalité = croissance démographique.

chasse dégat

Plus d’individus aimant les céréales, le maïs, les pommes de terre, les jeunes arbres et toute autre culture signifie plus de dégâts. L’offre se situe à un niveau similaire mais la demande est plus importante.

2. bonne végétation

J’ai mentionné la demande et l’offre dans un paragraphe précédent et là aussi, nous resterons dans un climat économique. Les produits de bonne qualité se vendent mieux 🙂 Une bonne végétation de plantes, provoquée par un temps indubitablement favorable, permettra facilement de garder les sangliers au grain.

Il est très probable que nous soyons également confrontés à une catastrophe de récolte cette année. La plupart des céréales français sont destinées au fourrage et l’état des porcs est médiocre. La peste porcine africaine (PPA) a eu un impact important sur le marché instable du porc. Il convient également de noter le potentiel des importations de céréales en provenance d’Ukraine. Tous ces facteurs peuvent influer sur la faible demande de céréales français, pour lesquelles il existe toujours une offre de consommateurs sauvages. Cependant, quelqu’un devra payer pour les dommages causés par la chasse…

3. L’agriculture se développe, les dégâts de la chasse augmentent

C’est un très bon signe et nous ne pouvons que nous en réjouir. En tant que chasseurs, nous devons cependant être conscients que le développement de l’agriculture s’accompagnera d’une augmentation des dégâts de chasse.

Cela signifie-t-il que nous devrions nous dresser sur nos chapeaux pour arrêter le développement de cette branche très importante de l’économie ? Non, mais nous devons nous demander si l’économie de la chasse ne nécessitera pas certaines réformes et si le système de comptabilisation des dégâts de la chasse est adapté au développement de l’agriculture moderne.

L’agriculture moderne est une agriculture efficace. Elle implique la création de monocultures toujours plus grandes. Les chasseurs expérimentés n’ont pas besoin d’être informés des problèmes causés par les sangliers qui pénètrent dans de grandes surfaces de maïs. Ces sangliers sont généralement impassibles et même les meilleures méthodes de dissuasion n’ont souvent aucun effet. Ils dorment et se nourrissent au même endroit et les dégâts sont pratiquement impossibles à contrôler, car il est impossible de voir le sanglier.

Puisque l’agriculture prend de l’ampleur, réfléchissons à la manière dont nous, chasseurs, pouvons suivre le mouvement. Chez MojeLowy.pl, nous essayons de donner un petit coup de pouce dans ce sens. Le Livre de chasse électronique que nous proposons est également enrichi d’un programme pour le chasseur, qui non seulement facilite la gestion de la chasse, mais fournit également un système d’échange d’informations entre chasseurs. La possibilité d’une communication très facile entre les chasseurs signifie, avant tout, un transfert facile d’informations sur les dégâts de chasse existants. Le programme, qui sera bientôt élargi pour inclure une carte sur laquelle les chasseurs pourront marquer l’emplacement exact de l’animal.

4. l’efficacité des chasseurs

La dernière raison est à prendre avec des pincettes, même s’il ne s’agit pas d’un problème à sous-estimer complètement. Les coups de feu tirés par les chasseurs, selon la loi, doivent garantir une efficacité à 100 %, soulever le gibier et infliger le moins de souffrance possible.

L’efficacité de notre chasse est vraiment faible, mais je parle surtout de la fréquence des rencontres avec le gibier. La plupart de nos chasses sont une belle expérience d’être entouré par la nature. L’autre côté de la médaille, ce sont les tirs manqués. Il peut y avoir de nombreuses raisons à cela : émotions, précipitation. Permettez-moi de le répéter : dès que nous appuyons sur la gâchette, nous introduisons des changements irréversibles dans l’environnement. Chaque photo que nous prenons doit être bien réfléchie. Lorsque nous appuyons sur la gâchette, nous devons être sûrs que nous tirons sur une cible que nous reconnaissons et dont nous sommes convaincus à 100% qu’elle est juste.

Essayons de tirer efficacement pour que la protection des dégâts de la chasse ait un sens réel. Je vous invite également à consulter les précieuses leçons de tir de Franz Albrecht sur notre blog.

1/5 - (1 vote)
Les dégâts de la chasse sur cette année 2021
Corentin Kichta

Bonjour, je suis Corentin kichta. Bienvenue sur mon blog. Je suis passionné de chasse, pêche et de randonnée ! Mon blog parlera essentiellement de mes passions et de mes conseils. Je suis très heureux à l’idée de vous partager ma vie.

Retour en haut